Un chez-soi plus propre en rangeant moins, c’est possible!

Plusieurs personnes semblent croire qu’avoir un chez-soi propre et organisé est réservé à ces personnes qui sont « naturellement » douées pour le ménage. Il existerait ainsi une catégorie spéciale d’êtres humains pour qui ranger et nettoyer n’est pas aussi pénible que pour le commun des mortels. Pour tous les autres, il faudrait alors se contenter d’un logis pas-trop-sale-ni-trop-en-désordre-juste-correct. Je vais probablement brasser vos convictions les plus profondes mais, selon moi, personne au monde ne nait avec le gène du ménage. Bon, il y a bien Marie Kondo qui, dans son livre La magie du rangement, raconte que l’organisation était son passe-temps favori lorsqu’elle était enfant… mais disons qu’elle est probablement l’exception qui confirme la règle. La règle étant: tout le monde déteste faire le ménage! C’est pour cette raison que je vous partage mes trucs pour obtenir un intérieur plus propre et ce, en rangeant moins.

D’abord, un aveu: Je suis la première à détester faire le ménage. J’ai beau faire le tri et réduire constamment le nombre de mes possessions, je ne le fais pas parce que j’aime le processus, mais parce que j’adore le résultat! En d’autres mots, je n’aime pas ranger, mais j’aime quand c’est propre chez moi. Je n’aime pas trier, mais j’aime trouver les vêtements que je veux porter facilement. Je n’aime pas organiser mes armoires, mais j’aime prendre une tasse sans qu’une avalanche de porcelaine s’abatte sur moi. Vous comprenez le principe!

Alors voilà, si vous êtes comme moi et que vous êtes toujours à la recherche d’astuces qui puissent vous permettre de nettoyer moins tout en maintenant facilement un intérieur propre et bien organisé, je vous en présente 4 qui ont fait leurs preuves!

1- Moins, c’est mieux!

Sans conteste LE meilleur truc pour avoir un chez-soi plus propre tout en accordant un minimum de notre précieux temps au ménage, c’est de posséder moins. Ça semble peut-être évident comme conseil mais je vous assure que ça fait toute la différence. Tous les objets que nous possédons nous entourent chaque jour d’une manière ou d’une autre, même s’ils sont exilés au fond d’un placard ou dans les confins d’un sous-sol obscur. Ils occupent de l’espace et attirent notre regard. De plus, ils exigent notre attention lorsqu’il faut les nettoyer, les ranger et les organiser. Même s’ils sont rangés, les objets inutiles occupent de l’espace qui pourrait accueillir nos essentiels qui traînent ici et là parce que nos armoires sont déjà pleines à craquer.

Ainsi, se débarrasser du superflu demande un petit effort qui est grandement récompensé puisque cela permet par la suite de garder votre environnement propre en rangeant moins. L’équation est simple: moins d’objets = moins de rangement.


L’équation est simple:

moins d’objets = moins de rangement


Pour éviter de toujours devoir refaire le tri, il faut toutefois revoir nos habitudes d’achat afin de ralentir le flow de nouveautés qui entrent constamment chez nous. Que ce soit des achats, des cadeaux ou des factures, nous devons réduire la quantité d’objets qui franchissent le pas de la porte. Nous pouvons faire le choix de ne plus accepter de cadeaux « physiques » ou de passer à la facturation électronique. Nous pouvons aussi simplement prendre l’habitude de gérer rapidement les factures puis de s’en débarrasser plutôt que de les laisser s’accumuler dans un tiroir (je plaide coupable!). Plutôt que d’acheter un nouveau gadget, nous pouvons aussi nous demander si un objet que nous possédons déjà pourrait avoir une fonction similaire. Le but n’est pas d’arrêter d’acheter, mais de consommer mieux.

2- Une « maison » pour chaque chose

Une fois que le tri est effectué, chaque objet peut trouver « sa maison ». Ce que je veux dire par là, c’est qu’on doit trouver un endroit où ranger chaque objet que nous possédons. Nous lui attribuons ainsi sa propre « maison » à l’intérieur de notre maison. Pourquoi c’est important? Simplement parce que si nos placards et tiroirs sont déjà pleins à craquer, les objets que nous utilisons chaque jour se retrouveront sur la table, la console et les comptoirs.

S‘il est littéralement aussi facile de placer un objet dans sa « maison » que de le laisser traîner sur le comptoir, il devient plus facile de changer nos habitudes et d’obtenir un chez-soi toujours plus propre.

3- Chaque geste compte

Lorsque j’ai découvert le minimalisme, je suis tombée sur une tonne de conseils pour maintenir un intérieur propre et organisé. Le plus facile à appliquer, selon moi, est de toujours quitter une pièce dans un meilleur état que lorsqu’on y est entré(e). Ça ne veut pas dire de se promener constamment avec le balais dans la main. Nous pouvons simplement replacer une chaise, accrocher un manteau, ranger une paire de chaussures, mettre une assiette dans l’évier ou refermer le panier à linge sale. Il suffit de poser un geste qui améliore un peu la condition de la pièce lorsqu’on y passe, tout simplement.

Personnellement, j’aime ce truc parce qu’il permet de garder notre intérieur propre sans avoir l’impression d’y passer tout notre temps. Aussi, je crois que cela me demande d’être plus consciente de mon espace. Je suis souvent distraite et j’ai tendance à oublier mes choses un peu partout. Je dois faire un effort conscient pour ne pas laisser mes clés sur le comptoir ou ma tasse de café sur la table basse. En tâchant de toujours quitter une pièce dans un meilleur état, j’oublie moins souvent de retourner les objets dans leur « maison ».

4- Garder les yeux ouverts

Nos yeux s’habituent au désordre et après un moment, on ne le « voit » plus. C’est que notre cerveau est constamment envahi par de nouvelles informations. Alors, forcément, il doit trier (oui, lui aussi). Toutes les informations qui ne sont pas pertinentes sont un peu perdues dans l’analyse, envoyées dans les confins de notre inconscient parce qu’elles ne méritent pas une attention immédiate. Et comme le désordre est de la « vieille » information, notre cerveau fait du déni (comme nous, finalement).

C’est pour cette raison qu’en entrant dans une pièce, nous remarquons le manteau qui a été laissé sur une chaise il y a quelques heures, mais pas les vieilles babioles qui prennent la poussière. C’est aussi pour cette raison que lorsqu’on commence à faire le ménage, nous avons l’impression que la tâche est beaucoup plus ardue que l’on avait imaginé. Comme si de la « nouvelle » saleté était apparue tout d’un coup.

Évidemment, toute cette saleté était déjà présente. Personne ne passe derrière vous pour lancer de la poussière à mesure que vous tentez de nettoyer. Toutefois, après un moment, votre cerveau s’est lassé de cette information et a choisi de l’ignorer.

Malheureusement (ou heureusement ?), une fois que vous recommencez à voir le désordre, impossible de retourner en arrière! Il importe donc de garder les yeux ouverts afin de repérer les endroits qui nécessitent notre attention avant que la situation ne se détériore. Pour ma part, je trouve que nettoyer un peu chaque jour est un bien meilleur deal que de devoir finalement allouer les heures précieuses d’un weekend ensoleillé à une ultime corvée de ménage. N’est-ce pas?

En bref

Le temps que vous accorderez au ménage est directement proportionnel au nombre d’items qui vous entourent: moins d’objets = moins de rangement. C’est tout simple mais nous avons tendance à vouloir garder beaucoup plus que l’essentiel. Chaque objet que vous possédez doit aussi avoir sa propre « maison », un endroit juste à lui dans lequel il est facile de le ranger. Finalement, gardez les yeux ouverts et faites de petits efforts chaque jour afin d’éviter de vous retrouver devant un fouillis monumental impossible à gérer.

Quel est votre meilleur truc pour garder un intérieur propre et bien organisé? 

Vous aimerez aussi...

3 commentaires

  1. Depuis que je fais du ménage chez des personnes rencontrant un problème pour bien se mouvoir, je me rend compte à quel point c’est physique lorsque ça dépasse 2 heures continues !! Le deuxième constat c’est que je passe du temps chez elles pour nettoyer, tout enlever d’un plan de travail encombré et tout replacer, ôter les boites sous les lits, les épouster, les remettre à leur place, épouster leurs inombrables souvenirs de vacances ou leurs objets d’art….contourner les jouets des enfants disposés sur des étagères……
    et je suis payée pour cela. QUand je rentre chez moi je suis très heureuse de faire mon propre ménage trop facile !

    1. Bsr doro,
      Je vous admire, être heureuse de faire votre ménage après avoir fait ceux des autres,
      Je fais également ce boulot, dépoussiéréer ranger déplacer aspirer nettoyer…
      Et une fois chez moi ben j ai juste plus envie qu on me parle de lavette balais aspirateur etc…ni de les voir…J en deviens limite allergique…
      Je ptgp dans un engrenage infernal…complètement dépassé…Je n ai plus que mes yeux pour pleurer…l impression d être la boniche de tous le monde du levé au coucher…
      Mais cela dit je reste positive face à cette situation et ne désespère pas…Je peu y arriver et je vais y arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *