7 pensées toxiques à éliminer pour foncer dans la vie

Quel genre de relation entretenez-vous avec la petite voix dans votre tête? Allez, pas besoin de nier, nous en avons tous une. Elle nous dit quoi faire, quoi éviter, nous juge parfois et a le pouvoir de remettre en doute nos convictions les plus profondes. Alors, êtes-vous en bon terme avec la vôtre ou avez-vous pris l’habitude de la mettre en sourdine? En ce qui me concerne, je travaille fort pour l’apprivoiser. Je l’entraîne chaque jour afin qu’elle évite les pensées toxiques et m’inonde la tête de positif. Oui, c’est un travail quotidien. Mais ça vaut le coup. Nos pensées nous suivent partout et ont le pouvoir de nous motiver ou, au contraire, de freiner nos ardeurs. Je vous ai donc préparé une liste de 7 pensées toxiques à éliminer pour foncer dans la vie (et de 7 alternatives plus positives pour les remplacer). Avec votre nouvel esprit positif, vous serez équipé.e.s pour foncer dans la vie et réaliser les projets qui vous tiennent à coeur.

7 pensées toxiques à éliminer pour foncer dans la vie

7 pensées toxiques à remplacer par une dose de positif

1- Je ne suis pas capable. –> J’ai besoin d’aide.

Parfois, nous rencontrons des situations difficiles qui requièrent un savoir-faire que nous n’avons tout simplement pas. Plutôt que de se laisser abattre, demandons de l’aide. Il n’y a pas de honte à connaître ses limites. Nous ne pouvons pas exceller dans tous les domaines. Aussi, en utilisant nos forces pour aider les autres, ceux-ci nous le rendont bien lorsque la situation sera inversée.

2- C’est trop difficile. –> C’est un défi.

Vous êtes confronté.e à une situation qui vous semble insurmontable? Vous pouvez pourtant y arriver! Rien n’est trop difficile; ce sont simplement des défis. Prenez le temps qu’il faut, faites-vous confiance, allez chercher les ressources nécessaires. Au besoin, vous pouvez toujours demander de l’aide, remember? 😉

3- Je n’ai pas le temps. –> J’ai d’autres priorités.

Le nombre d’heures dans une journée est limité, nous le savons bien. Malgré toute notre bonne volonté, nous ne pouvons pas tout faire. Plutôt que de s’en vouloir de manquer de temps, pourquoi ne pas assumer nos priorités? Nous accordons du temps à ce qui nous tient à coeur et à ce qui importe réellement pour nous. Si une tâche ou un évènement n’est pas prioritaire, c’est correct de ne pas y perdre notre temps. En reconnaissant nos priorités, nous cessons de culpabiliser et de croire que nous manquons de temps. Nous avons simplement mieux à faire!

4- Je veux être meilleur.e que les autres. –> Je veux être meilleur.e qu’hier.

Se comparer aux autres est, selon moi, la meilleure façon d’être malheureux.se. Pourquoi vouloir être meilleur.e que les autres lorsqu’on peut être meilleur.e que soi-même? Plutôt que de se comparer à des personnes avec un passé, une éducation, des ressources et des privilèges complètement différents des nôtres, vaut mieux concentrer nos efforts à s’améliorer, tout simplement. Vous seul.e savez d’où vous partez et où vous désirez vous rendre, dans la vie. Ne vous comparez qu’à vous-même.

5- J’aurais dû… –> J’ai fait de mon mieux.

Pourquoi avoir des regrets lorsqu’on fait de notre mieux? Lorsque nous prenons une décision, c’est qu’elle nous semble être la meilleure. Si les choses ne tournent pas comme nous l’avions prévu, c’est que nous avons un certain contrôle de nos actions, mais pas de leurs conséquences. En d’autres mots, à moins d’être médium, nous ne pouvons pas prédire le futur. À quoi bon regretter une décision à cause d’une conséquence qu’on n’aurait jamais pu prévoir? Il suffit de faire de notre mieux, autant lorsqu’on prend une décision que lorsqu’on deal avec ses conséquences. Tout simplement.

6- Quand j’aurai (de l’argent/un.e conjoint.e/des enfants/une maison/une carrière/etc.), je serai enfin heureux.se. –> Je peux être heureux.se ici et maintenant.

Il est si facile de croire que l’atteinte de nos objectifs nous rendra (enfin) heureux.se. De se convaincre que le mal-être que nous traînons au quotidien s’évaporera lorsque nous aurons enfin cette promotion, que nous trouverons notre âme soeur ou que nous pourrons enfin nous procurer un sac griffé. La vérité, c’est que si vous n’apprenez pas à apprécier les petites choses du quotidien, même les évènements les plus grandioses de la vie ne vous rendront pas heureux.se. Être heureux.se, ça s’apprend et ça se cultive. Ça ne nous tombe pas dessus du jour au lendemain. C’est ici et maintenant qu’il vous faut découvrir les plaisirs simples qui font votre bonheur.

https://www.instagram.com/p/Bdfyam2AT6K/?taken-by=uneminimalista

7- J’ai échoué. –> J’ai appris.

Être confronté.e à un échec n’est jamais une partie de plaisir. Et pourtant, ce n’est pas la fin du monde. Ça peut même être positif. En effet, chaque « échec » est une occasion d’apprendre. Oui, apprendre de nos erreurs, mais aussi développer de nouvelles compétences pour surmonter les obstacles qui se dressent devant nous. Au final, nous aurons appris et nous en sortirons plus fort. Même si ça sonne terriblement cliché.

Pourquoi dire byebye aux pensées toxiques

Simplifier notre vie implique nécessairement de réduire nos possessions, mais il ne faut pas oublier que cela concerne aussi notre état d’esprit. Il faut arriver à faire le ménage dans notre tête pour la désencombrer de toutes les idées toxiques qui nous empêchent de nous réaliser et de devenir chaque jour la meilleure version de nous-même.

En effet, même si ces idées n’ont pas une existence tangible, leur impact sur nous est réel. S’en libérer ne peut que nous simplifier la vie.

Faites donc de votre petite voix intérieure une alliée en l’entraînant à vous remplir la tête de positif. Ça ne pourra que vous motiver à entreprendre les projets que vous avez laissés sur la glace trop longtemps. Aussi, faites-vous confiance!

Dans vos moments de doute, rappelez-vous que d’essayer, c’est se donner une chance de réussir. On ne peut pas réussir à tous les coups, mais on ne peut définitivement pas réussir sans essayer.

Et vous, quelles pensées positives vous aident à foncer dans la vie?

Cet article vous a plu? Vous aimerez aussi…

40 idées à zéro dollar pour se faire du bien

50 plaisirs simples qui font mon bonheur

55 choses dont on peut se débarrasser maintenant (et sans regret)

Vous aimerez aussi...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *